Vulgarisons le rapport du GIEC

Commencer une nouvelle conversation

  • Morgane Il y a 22 mois

    Je suis d'accord qu'il faille vulgariser le rapport du Giec et donner des outils aux communes. Je vois deux points à creuser avant de se lancer: 

    • Qu'est ce qui existe déjà ?

    Il faut creuser la question des outils à disposition, ils sont peut-être différents d'une région à l'autre, j'imagine que certaines collectivités territoriales proposent déjà de l'aide sur le thème de l'environnement en général. Les communes sur les zones Natura 2000 ou sur les parcs régionaux auront un accès différent à l'information, même si un rappel fait du bien, on ne part pas toujours du même niveau. l'important c'est d'être complémentaire de l'existant et non redondant sinon c'est de l'énergie perdue.

    • Comment se positionner pour communiquer sur le Giec ?

    La question c'est de savoir avec quelle légitimité vous voulez le présenter ? Des associations comme l'ONF, la FNH, le FNE auraient plus de poids et d'impact (font-ils déjà des actions sur le GIEC?) Cette action auprès des communes pourrait aussi venir des régions, pour être uniforme, efficace et légitime. Peut-être vaudrait-il mieux toucher les conseils régionaux avant de voir les communes ?

    • Eric Il y a 22 mois

      Bonjour,

      Ce sont de bonnes questions que nous nous étions posés avant de lancer l'action.

      Effectivement, il existe déjà plein de choses sur le développement durable pour les élus. Cependant, il existait très peu de choses autour du dernier rapport du GIEC. Et comme ce rapport est la synthèse de plus de 6000 études sérieuses,et que le rapport proposait aussi des pistes d'actions, on pensait que c'était important que nos élus en aient conscience

      Pour le positionnement, tu as aussi raison, des grosses associations ont plus de poids que nous autres petit citoyens. Ces associations font leur boulot au niveau national et régional, à une échelle où nous ne sommes pas pertinents. Cependant, pour des petites communes, avoir des citoyens qui viennent voir leur maire les yeux dans les yeux, on pensait que cela pourrait avoir un autre effet. Et rappelons nous que les municipales, c'est dans deux ans ...

      Et toi, sur ces deux questions, que proposerais-tu de concrêt comme action ?

      Merci encore pour ton retour

      Eric

    • jean claude pons Il y a 22 mois

      Merci Eric de cette proposition ; cependant il ne faut pas croire que mes collègues élus même s'ils n'ont pas lu les rapports du GIEC, ne sont pas alertés et  bombardés par des informations alarmantes venant des administrations et des associations présentes sur le terrain; par ailleurs je travaille sur le PCAET de mon territoire (haute vallée de l'Aude) et ces plans climat air énergie et territoires animés par l'AREC sont trés efficaces pour mettre en scène localement les effets du bouleversement climatique qui commence à opérer ; par contre l'idée de label est intéressante l'ANPCEM l'a fait pour les villages étoilés et ça marche (www.anpcem.fr) , on pourrat imaginer des étoiles seln l'intensité des actions engagées ; cela existe dans la démarche "eco-quartier" que porte les DDTM.

    • Morgane Il y a 22 mois

      C'est intéressant d'avoir le point de vue d'un élu, et en même temps je ne suis pas étonnée des fréquentes sollicitations. Il faudrait vraimment parvenir à une concertation entre acteurs, associations et collectivités pour avoir un support solide auprès des communes.

      Je pense que l'idée du label pourrait être creusée, en plus de ce premier retour il faudrait demander l'avis de plusieurs élus, dans plusieurs communes.

      Ensuite créer ce label sur le modèle "village étoilés", c'est-à-dire avec des soutiens solides (par solide j'entends ancrés dans le temps et dans les territoires), par exemple les villages étoilés bénéficient des soutiens suivants : AMF, Les eco maires, LPO, les parcs naturels régionaux, les parcs nationaux et surtout le ministère de la transition !

    Répondre